COMMENT OPTIMISER SON SITE POUR AMÉLIORER SA VITESSE D’AFFICHAGE ?

Le but de cet article est de recenser quelques techniques applicables par un utilisateur moyen pour optimiser son site en vue d’accélérer l’affichage. Cet article n’a pas la vertu d’être exhaustif, je suis pour ma part autodidacte mais la quantité de site que j’ai optimisé est conséquentes (un peu moins d’une centaine) pour savoir ce qui fonctionne ou pas et dans quel proportion. Prenez le temps de tout lire, l’article est conséquent + 13 000 mots, riche et toufu. Au besoin télécharger le pdf ici !

Introduction … Pourquoi est-ce tellement important aujourd’hui ?

Faire un site soit même c’est bien … Prendre un prestaire pour le faire aussi … Là où cela coince c’est d’avoir affaire à une agence qui se « fou royalement » de ce qu’on appelle l’UX. (UX=expérience utilisateur) parce qu’elle ne peut pas faire autrement en fait !

Le terme est volontairement choquant parce qu’il correspond parfaitement à la situation, vous avez un site certes, mais qui va se dégrader petit à petit !

Alors si vous avez réalisé votre site, et bien bravo et tant mieux, vous êtes au bon endroit pour l’optimiser dès à présent !

Si vous l’avez fait faire, même chose …mais ce sera sans doute plus pénible et plus compliqué, parce que vous ne savez pas réellement ce qui a été fait, vous ne voyez que la partie visible de l’iceberg, le choix de déléguez est préférable alors (lisez ce qui suit vous verrez !).

Pour faire simple, et dans la majorité des cas, vous allez avoir un joli site, mais quelque chose de globalement lent et lourd.

Forcément avec ceci votre site ne sera pas vraiment bien classé dans les premières pages des moteurs de recherche. En effet, on a tendance à faire passer la pilule avec de belles images, un beau slide au détriment du contenu.

Pourtant d’après Google :

La perception de la vitesse de chargement d’une page, de son affichage, de la vitesse de réaction d’une interface et de sa fluidité font partie du critère le plus important de l’expérience utilisateur.

Google

Introduction-optimiserBonne vitesse, Google aime votre site et votre utilisateur se réjouit d’avance de lire votre contenu, mauvaise vitesse, Google zappe votre site et le visiteur ira voir ailleurs.

A ce propos que faites-vous lorsque vous accédez à un site et que vous tombez sur une page blanche ou figé qui charge indéfiniment ? Patientez-vous ? Ou bien, allez-vous voir ailleurs ? … Votre visiteur réagira de la même manière que vous !

Google a ainsi déterminé un rapport direct entre la perception de la vitesse et certains indicateurs comme :

  • Plus rapide est votre site, plus la possibilité pour que votre visiteur revienne augmente.
  • La satisfaction visiteur grandit en fonction de la vitesse, l’UX contribue à 31% au Score de Promotion. Plus l’utilisation de votre site est conviviale (vitesse Ux) plus il sera recommandé.
  • Affichez du contenu percutant au-dessus de la ligne de flottaison. Pourquoi ? En règle générale, 74% de vos visiteurs ne passerons pas la barre des deux premières hauteurs de votre page d’accueil.

Augmenter la vitesse de votre site web devient donc une opération cruciale et incontournable. La vitesse de chargement de vos pages étant un facteur souvent sous-estimé pour le succès d’un site sur le Web.

Table des matières

Pourquoi cette optimisation si vitale est-elle délaissée ?

Par ce que bien souvent, lorsqu’on vous montre le site en action, on le fait soit avec une très bonne connexion, soit sur un serveur très véloce. Cela pour effet de masquer les latences et on ne voit pas réellement que le site sera lent.

On ajoute à votre site de beaux visuels, de beaux effets parce qu’il faut faire attractif pour le client (c’est vous) … après tout c’est votre entreprise, alors autant la mettre en valeur parce que ce que vous l’avez demandé ou bien parce que vous teniez absolument à créer une certaine ambiance !

Tout cela n’est donc pas possible sans alourdir le fonctionnement de votre site et comme on dit le client est roi ! De tout manière, il sera quasi impossible de faire entendre raison au client en lui disant qu’il fait une erreur en misant tout sur le côté esthétique … le client veut un rendu graphique qui claque, qui marque les esprits, bref qu’on se souvienne de son site, la technique, le client ne veut pas entendre parler …

Par ce qu’il faut le dire, c’est technique, c’est assez tendu pour un novice et c’est risqué d’optimiser la vitesse d’affichage d’un site aussi …. Pourquoi alors chercher à gagner quelques secondes lorsque le site est fonctionnel et visiblement s’affiche bien ?  C’est ce que se dit la majorité des prestataires parce que c’est aussi du temps et forcément de l’argent ! … et pas mal de compétence aussi si on veut être pointu.

Il faut avoir conscience que cette notion de vitesse d’affichage influence de nombreuses autres choses, tels que votre trafic, le taux de rebond de votre site, les conversions de page de vente, la satisfaction utilisateurs, aussi et surtout le référencement.

Accélérer la présentation de votre site, c’est aussi une partie incontournable de la seconde étape qui suit la fabrication et la mise en ligne de votre site, pourtant cette partie est zappé régulièrement au même titre que la sécurité.

Cet article tentera donc d’énumérer toutes les principales causes de lenteur d’un site WordPress* et couvrir tout ce qu’il est « possible de faire » pour rendre votre site plus rapide (si ce n’est pas du WordPress vous pourrez augmenter la vitesse tout de même).

facteur-sousestime_allege

*beaucoup de solutions s’applique à WordPress car d’une part c’est ce que je connais de mieux. Mais aussi parce que ce CMS – Gestionnaire de contenu est actuellement le plus utilisé au monde avec plus de 60,1 % e part de marché (par comparaison Wix représente  2.3%, Prestashop  1% )dans le monde, ce qui représente  29.7 % des sites en ligne dans le monde.  LIEN ce n’est pas pour rien que la majorité de mes clients l’utilise.

Est-c’est vital aujourd’hui ? Pourquoi vous devez régulièrement prendre soin de votre site sous peine d’avoir quelques mauvaises surprises ?

Si pour vous aujourd’hui, ce facteur de vitesse n’a pas vraiment d’importance, ce pdf est fait pour vous, car vous devez prendre conscience que le manque de vitesse est un fléau sournois.

En effet beaucoup de gens ignorent que chaque seconde compte dans le chargement des pages. Voici pourquoi il vous faut absolument y penser dès à présent. (Pour faire simple il est encore temps de remédier à cela)

L’histoire montre que depuis le début d’internet les choses ont beaucoup changé car l’attention est de plus en plus rare, tout va très vite partout !

Souvenez-vous des premiers modems en 56k, oui vous avez bien lu 56 kilobits/seconde …. Même si certains d’entre vous n’ont aucune idée de ce que cela veut dire.

À l’époque, tout le monde n’avez pas internet (mais plutôt le minitel) et il était donc courant de patienter quelques minutes pour voir s’afficher son contenu si précieux et si rare (pour info dans le meilleur des cas 1Mo prenez 3 minutes pour est télécharger). 

C’était un véritable jeu de voir s’afficher une image bande par bande et de la découvrir au fur et à mesure.

Aujourd’hui ADSL, fibre, 4 et 5 G font partie de notre quotidien … on a dans les campagnes un minimum de 1Mbits seconde et dans les grandes villes 100Mbits secondes.

Rendez-vous compte près de 2 000 X plus rapide … Alors si un site met une ou deux secondes de trop à s’afficher est-ce la mort ?

Oui ! Certainement, nous sommes, devant tant de vitesse, devenue très impatient … et devant la multitude d’information disponible moins patient ! Si on n’obtient pas immédiatement ce que l’on veut, on passe à autre chose.

Mais ce n’est pas unique de patience dont il est question, car cette évolution à changer autre chose chez nous …

une attention de poisson-optimiser son site

Une étude de Microsoft montre qu’entre 2000 et 2016, la durée d’attention moyenne d’un être humain est passée de 12 secondes à 8 secondes, soit inférieure à celle d’un poisson rouge (9 secondes) !

Avant on devait donc prendre son mal en patience pour accéder à l’information, aujourd’hui c’est l’inverse qui se produit !

Il y a une profusion d’information à tel point que le visiteur s’impatiente et si l’info ne s’affiche pas rapidement, il abandonne la page en cour pour aller en voir une autre (dans ce cas votre taux de rebond augmente ce qui n’est pas bon !) 

La raison pour laquelle la vitesse est si importante est qu’elle est avant tout importante pour les utilisateurs, voici quelques chiffres :

  • 47-50 % des consommateur s’attendent à ce qu’une page Web se charge en deux secondes ou moins
  • 40% abandonnent un site dont le chargement prend plus de trois secondes
  • 79% des acheteurs sont moins susceptibles de retourner sur un site Web s’ils ne sont pas satisfaits de ses performances
  • Chaque seconde de trop réduit les conversions de 7%, les pages vues de 11% et la satisfaction des clients de 16%

Des chiffres surprenants qui confirme également que si votre contenu n’est pas suffisamment attirant vous allez avoir des problèmes de référencement aussi. Comme quoi dire que chaque seconde compte n’est pas une exagération.

Les Moteurs de recherche Soucieux de la vitesse de chargement des pages ?

vitesse-chargement-pages-optimiser-site

De très bon heure les grandes entreprises ont compris que la vitesse a des conséquences réelles sur leur business.

Pour exemple Mozilla qui a travaillé pour rendre ses pages 2,2 secondes plus rapides   https://blog.mozilla.org/metrics/2010/04/05/firefox-page-load-speed-part-ii/  , cela a entraîné 60 millions de téléchargements supplémentaires de Firefox. 

Dans un autre cas datant de 2012, Google a constaté     https://www.fastcompany.com/1825005/how-one-second-could-cost-amazon-16-billion-sales     que lorsqu’il augmentait l’affichage de leurs résultats de recherche de 0.4 seconde, ce sont huit millions de recherches par jour qu’ils perdaient. La même année, Amazon en a fait de même avec juste une seconde plus lente, soit une perte de 1,6 milliard de dollars de ventes annuelles estimée.

Il est certain que c’est dans une autre échelle que celle d’une petite entreprise mais d’un point de vue commercial, investir dans un site éclair est absolument nécessaire aujourd’hui. Cela devrait être une priorité absolue, mais c’est souvent la dernière roue du carrosse par négligence ou ignorance.

Aujourd’hui, Google a déclaré officiellement utiliser la vitesse du site comme facteur de classement     

vitesse-site-facteur-classement-optimiser-site

Leur objectif est de fournir aux utilisateurs des résultats de recherche ciblés, ils ne veulent pas que ce soit un raté qui prenne une éternité à charger. Or le fait que les utilisateurs se soucient de la vitesse du site signifie que les moteurs de recherche le font aussi. Google ayant constaté que le taux de rebond (taux d’abandon de page) étant très élevé pour les sites lents. 

Vous devez donc veiller à rendre votre site aussi rapide que possible, si votre objectif est de bien vous classer et de gagner du trafic organique, c’est absolument crucial.

C’est d’autant plus vrai que l’amélioration du temps de chargement d’un site web est bien souvent lié aux optimisations SEO. Si donc vous comptez faire appel à un trafic manager et améliorer votre seo cette partie sera déjà faites !

Ci-dessous le rapport temps d’affichage et l’abandon de page 

taux-rebond-optimisation-site

Chiffre d’Affaire ?

revenue-CA-optimiser-site

Mais il n’y a pas que ça, si on veut aller plus loin …

En dehors du fait que google fait tout pour satisfaire l’expérience utilisateur, il ne faut perdre de vue que Google est avant tout une entreprise et une régie publicitaire. Elle ne peut donc se permettre d’avoir un système lent qui ne satisfasse pas entièrement les internautes.

Affichage des résultats de recherche, affichage de ses annonces, que pensez que fasse l’utilisateurs si tout cela fonctionnait de manière instable et lente ?

Google ne serait pas le N°1 aujourd’hui, il aurait moins d’utilisateurs, forcément moins de revenus …

La firme de Mountain View à miser dès le début sur beaucoup d’idée en avance …

Je ne pense pas qu’elle serait là où elle en est si elle affichait en tête de ses résultats des sites vieux, avec un design d’une autre époque, moche, avec un contenu ringard, mal écrit et qui plus est, lent à s’afficher et impossible à consulter sur mobile.

Alors au fil du temps, google ajuste son algorithme et dicte ses conditions.

En d’autres termes, vous suivez le jeu et tout se passe bien, vous choisissez d’être hors des clous et tous se passe mal … C’est la méthode du bâton et de la carotte qui est imposé pour faire passer leur point de vue.

Le mot de la fin de cette introduction, même si on sent que l’on ne peut pas faire sans Google, le plus important c’est votre visiteur … le chouchouter, c’est s’attirer les faveurs de Google !

Comment mesurer/tester la vitesse de votre site web ou de mon blog ?

Avant de diminuer le temps d’affichage d’un site il faudra procéder à une première étape qui consiste à tester sa vitesse actuelle. Après tout, vous ne pouvez résoudre efficacement un problème que si et seulement si vous avez une base de référence.

Vous prenez une trotteuse de montre ou une application chronomètre sur votre mobile, vous rentrez l’url de votre site dans la barre de votre navigateur, vous faites ENTRE et vous chronométrez… pour mesurez le temps que la page a pris pour s’afficher…et vous recommencer plusieurs fois

jeblague-optimiser-site

NON, je blague LA VOUS AVEZ TOUT FAUX !

Parce que la mesure serait fausse, votre navigateur gardant en cache certaines pages de votre site. Les temps d’affichage que vous obtiendrait en utilisant cette méthode ne seront pas fiables. Ici vous devez établir des mesures précises pour les appels vers le serveur de votre hébergement pas depuis votre ordi.

Pour faire ces tests, il existe de nombreux outils en ligne très utiles qui peuvent vous dire comment se porte votre site : Google page speed, Uptrends, YSlow, GTmetrix, Pingdom Tools, Web Page Analyzer, Dareboost, Load Impact, Octa Gate SiteTimer, WebPage Test, Chrome DevTools Netork Pannel , app Yuser  … il y en a surement d’autres.

Les quatre applications sur internet que je recommande sont , GTmetrix,  Google page speed  et  Pingdom  accessoirement. Ils vous permettront de mesurer précisément la vitesse de votre site sans que la mesure soit faussée par le cache de votre navigateur. (Voir ici comment purger le cache de votre navigateur)

Pour calculer le temps de chargement de votre site l’idéal sera de faire un état des lieux, un mix, de tout cela et recouper les informations/recommandation pour obtenir quelque chose de fiable.

Ils vous donneront des informations détaillées sur l’état de santé de votre site Web et vous donne des mesures. De plus, vous pouvez tester à partir de plusieurs emplacements de serveur différents. 

Si vous avez été attentif, vous avez lu que j’indiquais 4 applications alors que j’en indique 3, Dareboost est la 4éme mais nécessitera une inscription.

Comment utiliser GTmetrix pour mesurer la vitesse de son site ?

Mon préféré car Incroyablement utile. GTMetrix fonctionne de la même manière que l’outil précédent, mais il fournit également des mesures plus approfondies et propose même des suggestions d’optimisation en fonction de vos résultats.

gtmetrix-simple-rapide-site-optimiser-site

Cet outil développé par Carbon60 examine la page de votre site et se sert de plusieurs outils pour vous fournir des données détaillées sur les performances.

L’idéal sera de créer un compte gratuit qui offre plus de possibilité (pas de crainte c’est un compte gratuit)

Vous pourrez choisir depuis quel pays vous voulez faire ce test, ce qui vous donnera des résultats plus précis. On obtient un score de Vitesse de la page, un score Yslow, Cascade et Timings

Vous aurez directement accès aux scores à travers des onglets et aux temps d’affichage de la page dans un tableau facile à comprendre.

Il propose aussi des détails pour améliorer la vitesse de votre page (cliquez simplement sur chaque recommandations)

C’est un de mes outils favoris pour mesurer le temps de chargement de pages.

Comment utiliser Google page speed pour mesurer la vitesse de son site ?

GooglePageSpeed c’est l’outil gratuit de test de performance made in Google, pour ainsi dire la référence, assez fiable pour ses critères, il vous permettra d’analyser votre page (en fait n’importe laquelle car vous pouvez indiquer d’autres url que celle de la page d’accueil).

GPSpeed Insight vous fournira une note sur 100 et un code couleur. Ce score se base sur ses différents critères de son propre algorithme, cela permet d’obtenir une évaluation riche et « objective » de la vitesse de votre site à la fois sur mobile et sur ordinateur.

C’est ce qui fait en fait sa force, car les autres applications sur internet ne le font pas.

GPI_optimiser-site

ATTENTION si vous avez un score pitoyable en mobile inquiétez-vous !

Le comble serait d’avoir tout votre trafic sur mobile et de ne pas avoir optimisé (je vous conseille donc de jeter un coup d’œil à la provenance de votre trafic)

accesibilite-mobile-optimiser-site

J’en parle souvent, mais l’accessibilité via mobile est à chouchouter surtout en ce moment …  C’est une tendance qui s’intensifie car de plus en plus d’internautes utilisent leur téléphone portable pour aller sur internet.

En faisant défiler les résultats, vous trouverez des indications sur les temps d’affichage mais surtout des conseils personnalisés et optimisations que l’on vous conseille de faire pour améliorer la vitesse de la page, par ordre de priorité pour remédier aux éventuelles erreurs repérées lors du test.

conseils personnalisé GPI_optimiser-site

La limite de ces outils 

La localisation du serveur, les tests sont souvent réalisés à partir d’un endroit qui n’as rien à voir avec celui de votre serveur

Les détails et consignes peuvent être parfois compliqué à interprété sans être spécialiste, en effet peu de novice seront ce que signifie par exemple « make fewer http request » – « Defer parsing of javascript’

Méthodologie de test différentes, les scores peuvent être très différents selon les sites de test. Il faudra absolument se borner à réaliser les tests avant-après toujours sur les mêmes sites

mobile-first-optimiser-site

Ici je vais vous indiquer beaucoup d’info, je vais être obligé de vous parler de l’index Mobile First une dernière nouveauté de Google qui sent la tendance venir. Cet index va privilégier l’expérience utilisateur sur mobile avant celle sur ordinateur pour vous classer dans ses pages de résultats, c’est aussi simple que cela !

Votre site s’affiche difficilement sur mobile ? Vous allez être déclassé !

Vous comprenez à présent mon insistance par rapport à tout cela …

Il existe donc des outils dédiés, pour Google toujours gratuit Lighthouse et en payant Dareboost (il existe une version d’essai)

Ce qu’il est conseiller de faire si vous voulez faire cela seul 

Cibler vos tests sur Gtmetrix et Google Page Speed Insights avec ces objectifs :

Améliorer le score Gtmetrix en suivant les recommandations basiques et obtenir sur GPSInsight  2 jolies pastilles vertes.

Tout cela afin d’obtenir une meilleure note que vos concurrents.

En effet, il est possible de tester la vitesse de chargement des sites de vos concurrents avec tous ces outils (sur Gtmetrix, enregistrez-vous et vous pourrez faire une comparaison- onglet en haut à gauche à coté re-test)).

Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour être mieux classés que vos concurrents dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

C’est une façon rusée pour se démarquer de la concurrence, du moins vu du côté Marketing Web & Digital.

Limite à tout cela ou pourquoi ce n’est pas recommandé de faire son optimisation seule ?

Les rapports de test de vitesse de tous ces outils, proposent de nombreuses recommandations pour optimiser le site Web de votre entreprise.

Au niveau client (vous) ce sont de parfait indicateurs pour vous montrer les quelques petites chose qui ne vont pas, vous pourrez remédier à certain problème facilement mais pour d’autres choses cela sera plus « chaud »….. Si un prestataire vous contact, il le fait rarement pour vous parler de la pluie et du beau temps, il sait que vous avez un problème de taille.

Malheureusement, le jargon technique utilisé est difficile à comprendre, ce qui rend ces recommandations difficiles à comprendre et à appliquer !

Pourtant, comprendre ce qui ralentit votre site Web est essentiel pour optimiser ses performances et prendre les bonnes décisions.

Tester avec pingdom Tools

pingdom_optimiser-site

Pour effectuer un test, entrez simplement l’URL de votre site dans le champ de la page principale , sélectionnez l’emplacement que vous souhaitez utiliser (ici Europe – germany -Franckfurt) et cliquez sur « Start Test (Démarrer le test ). Tous comme GTMetrix vous pouvez être placé dans une file d’attente, selon le nombre de requêtes encours sur le site, patientez pour que le test commence. Une fois le test terminé, une nouvelle page s’affiche avec les résultats.

Le but final c’est quoi, qu’est-ce que google veut comme temps d’affichage ?

Google souhaite que l’information circule vite tout simplement, cela sous entends que vos pages sont légères aussi (ce qui pour lui est une économie aussi)

Moins de la seconde : c’est le top, il vous aime !

Moins de 2 secondes : c’est bien ! la probabilité de rebond augmente de 32%, il vous apprécie.

4 secondes ou plus : il faut agir ! la probabilité de rebond augmente de 90%, Google va vous déclasser !

La base de test c’est quoi ? Quels indicateurs faut-il absolument connaitre ?

Les 3 principaux sont :

Le poids de la page, c’estle poids de l’ensemble de toutes les données nécessaires pour afficher la page  => texte, photos, police d’écriture mais aussi différents scripts de formatage, d’affichage, java etc  pour faire simple tout est indiqué dans l’onglet « Waterfall » sur gtmétrix

gtmetrix waterfall_optimiser-site

La base idéal se situe entre  500 ko et 1MO

La vitesse finale de la page – Full Loaeded time ou temps de chargement complet

C’est la vitesse totale que votre site va mettre après avoir pour exécuter la dernière requête. C’est celle utilisé pour juger de la rapidité 

Le nombre de requêtes

WordPress nécessite beaucoup de fichiers html, css, javaScript … Pour chaque url demandée il exécute tout un processus complexe pour trouver la bonne information, l’assembler puis l’envoyer à l’internaute. Chaque accès au serveur est une requête qui se compte en millisecondes, donc plus il y a de requêtes et plus on multiplie ces millisecondes. Au bout du compte on arrive souvent à des temps excessifs.

Moins il y a de requêtes mieux ça vaut !

Les autres indicateurs peu connus qui ont de l’importance

indicateurs-peu-connus-optimiser-site

TTFB c’est le « Time To first Byte « comprenez le « Temps du premier octet ». Indicateur intéressant c’est le reflet du degré de réactivité de votre hébergement. La mesure est faite uniquement coté serveur puisque que c’est celle qui commence à partir du moment où l’internaute clique sur ENTREE pour accéder à votre site.

gtmetrix ttbf_optimiser-site

Il est recommandé d’avoir pour cette première requête moins de 200ms

Ne pas confondre avec le ‘start render ‘ qui correspond au temps pour afficher le premier élément.

J’insiste sur ce point, parce que c’est en fait ici que vous allez voir si votre hébergement est bon ou mauvais. Il y a en en effet un effet de latence propre aux télécommunications. D’une part tous les internautes n’habitent pas au même endroit mais d’autre part il n’utilise pas la même manière pour se connecter (la 3G ce n’est pas l’ADSL). Il faudra bien veiller à tester en fonction des localisations de votre public (google Analytics Onglet « Audience » et 3Location ») Voir plus loin site de test qui fait ça …

Speed index, un peu plus compliqué à entrevoir est l’indice clé à avoir.

C’est celui qui révèle la progressivité de l’affichage coté utilisateur. Pour faire simple, « Quel temps va mettre votre page pour afficher toutes les infos au-dessus de la ligne de flottaison ? Il se base sur ce que voit l’internaute sans scroller pour descendre dans la page. Bien plus révélateur que le temps de chargement complet, il est a suivre de près dés lors que votre site est tellement complexe qu’on ne peut pas descendre en dessous d’un seuil.

speed index dareboost_optimiser-site

Il est conseillé de ne pas allez au-delà de 1000 ms, en 2019 le seuil était de 2000 ms !

Pour infos source

Bing                     1430

  • Amazon     1777 
  • Wikipedia  1857   
  • Ebay            1934               
  • Microsoft    3935

Limite à tout cela … la polyvalence qui est impossible. Tout cela à une limite à cause du « viewport ». Le viewport est une balise qui indique quelle taille adoptée pour tel navigateur et tel appareil. Un casse-tête à gérer lorsqu’il s’agit de mobile (en simplifiant à cause de la taille physique de l’écran et du ratio utilisé).  Certain score seront varieront selon le viewport , veillez bien a tester toujours pour le même genre d’appareil

IMPORTANT Si vous êtes un fervent amateur d’A/B testing, vous devrez bloquer vos pages pour les tests. Il ne sera autrement pas possible d’avoir des résultats concrets puisque vous ne saurez pas sur quelle page les tests ont lieu …. La A, la B ?  

Là où beaucoup de personne se plante, c’est qu’on oublie souvent cet indicateur et on privilégie le temps d’affichage total. Pourtant c’est le speed index qui est le plus important car il détermine précisément ce qui se passe du côté de l’utilisateur dès le premier contact avec votre site. L’internaute se fiche royalement de savoir si tout le code c’est chargé, il veut avoir accès au contenu qu’il cherche, rien de plus !

Les Étapes pour augmenter la vitesse de votre site

etape-processus-optimiser-site

A présent vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur l’importance de la vitesse (vous comprenez que ce n’est pas à négliger) et sur la façon dont votre site fonctionne, parlons maintenant de la façon de l’accélérer.

Il y a plusieurs opérations à faire et à plusieurs endroits :

  • Hébergement/serveur
  • WordPress       
  • Base de données            
  • Fichiers tiers appelés par vos pages

Agir sur le serveur demande des compétences particulières, la majorité des opérations à effectuer seront donc sur le reste (je vous indique à titre d’infos ce qui concerne le serveur)

1. Choisissez un hébergeur/serveur fiable et performant

L’endroit où vous hébergez votre site, c.-à-d.- votre hébergement a une influence énorme sur la santé de votre site (je devrais plutôt vous indiquer sans être excessive que c’est une question fondamentale). 

En effet, vous pouvez optimiser votre site Web comme vous le souhaitez, si le serveur sur lequel il se trouve est chroniquement poussif, votre site sera lent. 

A priori c’est souvent le porte-monnaie qui dicte comment faire, la majorité des Ets cherche au moins cher … ou bien c’est votre prestataire qui vous conseille un hébergement (à coup sûr il est affilié et prendra un pourcentage chaque année pour se faire sa cagnotte pour ses vacances !)

Si vous êtes novice du moment que le site fonctionne et s’affiche c’est le principal, que l’hébergement soit bon ou mauvais, vous n’y verrez que du feu !

C’est pour cela qu’il y a tant aujourd’hui de site chez OVH ou 1&1, alors que ce n’est pas vraiment des hébergements de folie. 

A NOTER

anoter-optimiser-site

Il y a un point important à souligner car je vois beaucoup d’erreur à ce propos. Habiter un pays et avoir un hébergement dans un autre pays c’est absurde. Beaucoup de propriétaire de site ne le savent pas, ils font confiance à leur prestataire, et le prestataire fait confiance à l’hébergeur … Pour déterminer où est situé votre hébergement c’est ici

https://myip.ms/
myip_optimiser-site

Dans tous les cas c’est l’un des premiers et des plus importants choix que vous aurez à faire pour la pérennité de votre site et de votre entreprise.

Pour cette raison, la première étape pour accélérer votre site est d’investir dans un hébergement de qualité. En règle générale pour les auto-entrepreneur et les petites PME un hébergement mutualisé suffit amplement si vous n’avez pas un trafic de folie. Il existe des offres décentes et upgradable. 

pour-infos-optimiser-site

Mutualisé : Vous n’êtes pas seul sur le serveur, les ressources sont partagées avec d’autres site. C’est actuellement la meilleure solution sur le marché qui existe et la plus utilisé aussi. Le risque ici est d’être hébergé dans la même baie qu’un site qui a un fort trafic et voir ses ressources du coup diminué.

Vous pourrez voir sur ce site MYip quels sont les autres sites hébergés sur le même serveur.

myip-domaines_optimiser-site

Certains hébergeurs n’ayant pas peur de surcharger leurs serveurs pour être très rentable, c’est un point à surveiller de près. Attention à l’indisponibilité de site, suspensions de site ou erreurs 500. Dans tous les cas cela se traduit par un dysfonctionnement de votre site ou par un blocage parfois. Le moins rassurant étant que la cause de se dysfonctionnement peut provenir du site hébergé à côté du votre.

Tant que le site n’a pas résolu son problème, vôtre site peut rester bloqué, j’espère dans ce cas que vous n’avez pas pris votre nom de domaine au même endroit !

Dédié Vous êtes seul sur le serveur, toutes ses ressources sont dédiées à votre site. Optimal pour E-Commerce a fort trafic

VPS : Un mix des deux précédentes solutions, vous louer une partie du serveur que vous administrez vous-même.  

Il existe du Cloud et du WordPress géré

Dans tous les cas vous devez choisir un hébergement qui correspond à vos besoins, si vos besoins évolue vous devez donc faire évoluer votre hébergement.

Votre hébergeur n’est pas philanthrope !

anoter-optimiser-site

Fuyez les hébergements tout « illimité », il n’y a pas de secret … Seul intérêt de faire du mutualisé pour offrir de l’illimité ? Les ressources illimitées n’existent pas surtout sur des plans ou il faut être extrêmes rentable.

Le client type voulant payé le minimum, l’hébergeur cherchera à lui délivrer le minimum, mais surtout lui proposera des ventes incitatives ou lui facturera des frais cachés.

Sécurité

otpimisation-directe-danger

A des fins de sécurité on n’optimise jamais un site en direct, parce que c’est d’une part prendre des risques de planter le site mais aussi et surtout de ne pas pouvoir revenir en arrière ensuite.

Assurez-vous donc d’avoir des sauvegardes automatiques de faite et ou pratiquez sur un clone de votre site sur le même type d’hébergement.

Certain hébergement propose du « staging » qui est un environnement de test.

Vous pouvez accessoirement faire une copie exacte à l’instant T de votre site avec ce plugin Wp Staging   (sachez que cela existe -pas testé)

Si vous voulez un exemple d’hébergement assez bon, contactez-moi pour plus d’information … Je vous propose un deal en OR.

detail-planethoster_optimiser-site

2. Utilisez-vous sur votre hébergement les dernières technologies Web ?

hebergement-technologie-optimiser-site
hebergement-technologie-optimiser-site

Installer et faire fonctionner un site avec WordPress sur un hébergement nécessite l’utilisation d’un certain nombre de technologies différentes telles que PHP, MySQL et HTML. Comme pour n’importe quelle technologie qui sont largement utilisé celles-ci sont mise à jour régulièrement et les dernières versions sont souvent accompagnées d’améliorations de vitesse. Selon donc la version de WordPress que vous aurez, il y aura une configuration type à avoir sur votre hébergement au niveau du PHP par exemple . Vous pouvez voir dans cet article « Comparaison des différentes version de PHP »  que pour une version 5.3 de WordPress  l’idéal est d’avoir PHP 7.3 ou 7.4 d’installé.

php-wordpress-vitesse-serveur
php-wordpress-vitesse-serveur

PHP 7.4 a été le vainqueur, s’avérant être légèrement plus rapide que PHP 7.3. Et si vous comparez PHP 7.4 à PHP 5.6, il peut gérer bien plus de 3x plus de requêtes (transactions) par seconde !  

Ce qui n’est pas rassurant c’est qu’il existe encore certains hébergements qui sont encore resté de base en version 5.6 ….

En juillet 2019, 20.1% des sites WordPress exécutaient une version antérieure à PHP 5.6. Seule 54.1 % des sites WordPress exécutent PHP 7 !

Tous les hôtes n’exécuteront pas automatiquement la dernière version. Par conséquent, il faut déterminer sous quelle version de PHP vous êtes et l’activer manuellement. 

Il faut comprendre que depuis la version PHP 7.00, avec les améliorations faites, vous gagnez déjà de la vitesse rien qu’en modifiant cela, resté en 5.6 c’est se privé d’un gain majeur de vitesse.

Comment savoir sur quelle version de PHP je suis sur mon hébergement

Connectez-vous à votre Cpanel et regarder

version php serveur otpimisation site
version php serveur

Vous pouvez installe ce plugin « php-compatibility checker »  et voir sous quelle version vous êtes

compatibilite-checker-optimisation_site

Vous aurez dans le cpanel quelque petite chose à configurer aussi.

S’assurez de ça aussi

Gestion du HTTP 2 … Mais qu’est-ce donc ?  il faut s’assurer que l’hébergeur est bien sous le protocole HTTP 2. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais si par le plus grand des hasards vous êtes encore en http 1.0 il y a des chances que vous soyez aussi en PHP 5.6. Ne soyez pas dubitatif car il existe encore des hébergements qui fonctionne et vende de tel prestation …. Désuet et leur client n’y voit que du feu puisque cela se vend !

Rendez-vous sur https://tools.keycdn.com/http2-test  indiquer votre url de site et cliquez sur « test »

HTTP2-reglage hébergement-optimisation site
HTTP2-reglage hébergement-optimisation site

Simple-rapide-efficace !

Sois-vous êtes en http 2 ce qui est parfait, soit vous ne l’êtes pas.

HTTP 1 changez de fournisseur !

HHTPS  à présent une obligation

https-securite-optimiser-site

Je ne peux pas résister à l’idée de ne pas vous parler de cette partie, car même si elle n’est pas vraiment en rapport avec l’amélioration de l’affichage de votre site, elle est aujourd’hui OBLIGATOIRE !

Votre site n’est pas sécurisé via https, vous êtes resté en http ? Vous vous posez encore la question de savoir si c’est à faire ?  Vous savez quoi ? Arrêtez de vous poser la question et passez en https … vous ne poserez plus la question et serez tranquille 😉

Le verdict est rendu ! Parce que Google ne vous loupera pas … il veut que vous en ayez un certificat SSL (ce qui permet à votre site d’être sécurisé) sur votre site et faute de, il risque d’afficher cela à vos visiteurs

avertissement http optimisation site
avertissement http

Ça ne fait pas réellement professionnel, je ne pense pas que vous tenez à avoir ça d’afficher sur votre site.

Vous pouvez vérifiez sur ce site que votre certificat est bien installé. Why Not Padlock    

    A ce stade et sans vouloir vous saper le moral, vous devez savoir qu’il n’y a pas de recette miracle et standard pour optimiser la vitesse de votre site. Tous les sites WordPress ne sont pas les mêmes et très différents    

3 Utilisez un thème ultra light

leger-comme-plume-optimisation

On ne choisit pas un thème à pile ou face mais bien parce que l’on recherche un visuel et des fonctions particulières, dans ce cas on accorde peu d’attention à sa vitesse. On a souvent le choix parmi des thèmes bourrés de fonctionnalités qui sont loin d’être léger. La mode étant au responsif design on vous promet un affichage sur n’importe quel type de support, avec souvent beaucoup de gadgets. Tout cela n’arrange rien parce que sous le coup de l’enthousiasme vous allez choisir un thème qui est tout sauf léger.

En privilégiant l’esthétique plutôt que la fonctionnalité cela va vous mettre dedans … le thème sera complexe, mal conçu et va être excessivement long à s’afficher !

Vous aurez beau avoir un hébergement performant rien n’y fera, vous aurez le design, le rendu mais pas ce que les moteurs veulent, une présentation rapide de votre site.

Lors du choix de votre thème WordPress, il faudra faire extrêmement attention parce que derrière toutes cette avalanche de possibilités la seule chose que vous obtiendrait c’est un site qui ne fera plaisir qu’a vous ….On voit souvent sur les boutiques de vente de thème style ThemeForest, des thèmes offrant des possibilités infimes ; x page d’accueil, x effet sur slide, x sorte de menu … ici effectivement on se dit qu’avec tous ces avantages si on arrive pas à faire ce qu’on veut c’est qu’on est très mauvais.

fonction-non-desactivable-optimiser-site

Problème toutes ces fonctions qui sont intégrés au thème, ne sont pas désactivable et seront toujours là, que vous les utilisiez ou pas c’est pareil. Elles alourdissent donc perpétuellement le fonctionnement de votre site jusqu’à que vous changiez de thème.

Quoique vous fassiez, privilégier un thème récent (régulièrement mis à jour), par forcément payant (certain gratuit sont excellent) pour lesquels les 2/3 des fonctionnalités correspondent à vos besoins, autrement oublié ou testez .. (Dans certain cas ou peut avoir une version bridée pour une certaine durée)

Eviter les thèmes sapin de noël avec beaucoup d’effet, d’animations, les thèmes épurés et minimaliste sont préférables car vous pourrez les personnaliser ensuite.

Il est effet plus compliqué et surtout plus délicat de faire maigrir un site et l’amputer de certaines fonctions.

Voici quelques thèmes light

https://themeisle.com/themes/neve/    mettre lien d’affiliation

https://oceanwp.org/  mettre lien d’affiliation

https://wpastra.com/   mettre lien d’affiliation

https://generatepress.com/    mettre lien d’affiliation

Voici un article qui comporte une liste de site rapide, ce ne sont pas les plus récents mais « 40 thèmes WordPress à chargement le plus rapide pour une vitesse de page incroyable 2020« 

A vrai dire il y a une chose à faire très rapidement lorsque l’on installe un thème c’est de voir comment il se comporte … logiquement sans vrai contenu cela doit être une fusée pour s’afficher ; si ce n’est pas le cas c’est que le thème à mal était conçu.

Cette astuce s’adresse à ceux qui n’ont pas encore crée leur site, ou à ceux qui, après avoir murement réfléchi, ont décidé de changer le thème de leur site. Attention au changement hâtif de thème, pensez à faire une sauvegarde complète avant.

Pour ma part, j’utilise l’extension gratuite de UpDraftPlus. A un délais déterminé, une sauvegarde est fait, vous pouvez vous l’envoyer ou la déplacer à un endroit précis (serveur, Google Drive, etc. ). C’est une bonne pratique pour sécuriser ses données et son activité.

Inutile de l’installer si votre hébergement gère cela.

4. Gardez WordPress, thèmes et plugins à jour

mise-a-jour-pour-optimiser-site-web

Les mise à jour sortent régulièrement, que ce soit sur Windows, sur mobile, sur les logiciels, etc. … les technologies évoluant.

Il est assez compréhensible de faire l’impasse sur toutes ces demandes puisque souvent les effets de ses mises à jour sont invisibles pour l’utilisateur et puis on est tant sollicité de toute part.

Il en va de même pour le logiciel exécutant votre site, WordPress et ses composants. Les nouvelles versions de WordPress sont livrées avec des corrections de bugs, des mises à jour de sécurité et, souvent aussi, des améliorations de performances.

Aussi pour continuer à faire fonctionner WordPress à une bonne vitesse, assurez-vous d’appliquer ses mises à jour régulièrement mais sans se précipiter dès leur sortie. Attendez un minimum d’une semaine pour les appliquer. Cela résoudra également tous les problèmes de sécurité connus, ce qui protégera votre site des pirates.

Je ne vous conseille pas de laisse effectuer les mises à jour par WordPress en automatique, mais plutôt de le faire en manuel. Vous devrez pour cela installer ce code dans le fichier wp-config pour lui en empêcher.

define(‘WP_AUTO-UPDATE-CORE’, false);

Il existe un plugin qui gère les mises à jour « Stope core Theme »

5. Se limitez ou bien faire confiance … supprimez des plugins, des extensions

faire-confiance-limitation-quantité-plugin-WP

Avoir un thème et des plugins mis à jour c’est très bien mais ce n’est souvent pas suffisant pour optimiser la vitesse de votre site. Vous avez déjà dû entendre ou lire que si vous en avez trop ou s’ils sont de mauvaise qualité votre site va ramer.

Pour WordPress (c’est le CMS actuellement le plus utilisé) et avec sa communauté de développeur tellement riche, il existe des milliers d’extensions. Vous voulez une fonction supplémentaire ? Cherchez un plugin, installez-le et le tour est joué.

C’est extrêmement facile, au détail près que quantité ne veux pas dire qualité … et que les développeurs ne sont pas toujours très expérimentés, ni regardant sur le poids ou le fonctionnement de leur extension.

« NON, ce n’est pas la quantité qui importe mais la qualité ! »

L’excès de plugin et l’utilisation d’extensions peu fiable sont souvent facteurs d’allongement des performances d’un site, mais ce n’est pas en fait la quantité qui influe le plus.

Pour exemple des plugins comme WPML(traduction), Woocommerce (Ecommerce) ou encore Jetpack (four tout) peuvent se révéler comme minant pour votre site … chaque site étant différent il faudra voir comment tous ces plugins travaillent et réagissent ensemble.

Par conséquent, pour s’assurer d’avoir une vitesse correcte, vous pouvez déjà vous limiter uniquement à ce dont vous avez besoin.

Certain script remplace certain plugin créé pour des fonctions basiques. Pour exemple le traditionnel code à inclure dans le footer de votre site pour l’Analytics de Google. Inutile de faire appel à un plugin pour ça ..

Vous pouvez aussi faire appel à un thème léger au lieu d’un thème spécialisé (avec “toutes les fonctionnalités”.) et y ajouter autant de plugins nécessaires. 

Pour les plugins conservés, vous pouvez vous assurez de leur charge avec ce plugin P3  et dans un autre genre et plus technique  Query Monitor  (j’aime moins, c’est lourd et on ne sait pas trop ce que cela installe derrière- à privilégier uniquement sur un environnement de staging)

P3_optimsier-site

P3 est très simple à utiliser (mais plus réellement mis à jour), on pourrait croire que c’est un gadget sans prétention car il vous affichera de simples graphiques après avoir fait un scan minutieux de votre site. Vous déterminerez ainsi facilement les problèmes en voyant clairement l’impact de vos plugins sur le temps de chargement. 

Query Monitor quant à lui est plus technique et sert à la réparation des bugs sur WordPress

Il existe aussi un service en ligne qui fait la même chose mais nécessite de s’inscrire New Relic  (pas testé)

Par exemple, il existe de grandes différences dans le temps de chargement des pages des plugins de traduction les plus populaires .

Impact du temps pour les plugins de traduction wordpress
Impact du temps pour les plugins de traduction wordpress

Puisque chaque seconde compte pour garder les visiteurs, ce n’est rien à se moquer. Pour savoir quels autres composants ralentissent votre site, lisez cet article .

Il sera utile chaque année de faire le point et mettre en maintenance votre site pour voir cela de prés.   

On fera un inventaire et on fera ensuite du tri, actif, inactif, utile ou à supprimer.

Se contenter de désactiver un plugin ne suffit pas pour être tranquille, parce que l’on pollue la base de données d’une part mais aussi parce qu’on ajoute des requêtes inutiles aussi.

Mieux vaut supprimer ou bien déplacer via Filezilla dans un dossier hors de wp-content, si vous êtes incertain sur son utilité.

Soyez attentif au fonction doublon, certains plugins auront des fonctionnalités communes. En effet, il n’est pas rare de vouloir essayer plusieurs plugins aux mêmes fonctions pour pouvoir faire son choix. Souvent on désactive celles qu’on n’utilise pas et on oublie de les supprimer !

Un exemple : Yoast qui gère non seulement le seo de votre site mais aussi génère un sitemap ; Il sera donc inutile d’installer un plugin tel que Google xml sitemap

Attention aussi au plugin de réseaux sociaux très gourmand style social warfare qui met presque 20s à s’activer (rtsocial est un des plus léger mais plus mis a jour à tester selon les configurations)

POUR INFO sur ce site j’ai une cinquantaine de plugin qui tourne sans poser de souci … je suis certain que l’on peut aisément aller au-delà. 30 à 50 est une bonne base, si vous arrivez à vous maintenir en dessous c’est Top.

6 On l’oublie trop souvent … le poids de la page !

poids-page-optimiser-site

Combien de fois sur les sites de mes clients, je vois des pages d’accueil qui font plusieurs Mo …. Alors que la base est comme pour les images « plus c’est léger mieux cela vaut »

Même si la rédaction de long article est « réservée » à l’élite (on n’écrit pas un article de + de 1500 mots comme ça), tout cela à un poids

Voir les temps optimaux dans ce paragraphe « qu’est-ce que google veut comme temps d’affichage ?

Dans la situation actuelle, c’est tentant d’alourdira les pages puisque qu’on a des connexions de plus en plus véloce … ce n’est cependant pas le cas de tout le monde et Google milite pour cela. Je vous invite à aller lire un article là-dessus « Construire pour la durabilité »

C’est un paragraphe très léger sur ce point car dans la logique c’est souvent le poids des images qui alourdissent la page, mais cela pourra être aussi un slider ou un vidéo …

7 Un Slider c’est trop joli !

Appelé aussi carrousel, diaporama c’est le contenu standard forcé pour beaucoup de site alors que c’est ce qu’il y a de moins accessible …. Car seulement 1% de vos visiteurs vont cliquer dessus.

Qu’est-ce que cela signifie ?  Un slider c’est la plupart du temps lourd et long à se charger (à cause des requêtes java), ce qui constitue un gros handicap pour l’affichage. Parce qu’il sera toujours au-dessus de la ligne de flottaison et visible immédiatement pas votre visiteur, cela aggrave l’état émotionnel de l’internaute.

slider-trop-jolie-optimiser-site

(Il a souvent trop d’information de délivré) J’attends, je patiente ou je passe à autre chose ?  Si c’est bien conçu, image-message claire et percutant cela peut passer, autrement c’est peine perdue car à coup sûr l’internaute ne cliquera pas sur les curseurs pour faire défiler les différents slides. Peine perdue parce que le visiteur des années 2000 est devenue fainéant.

Alors on fait appel au défilement automatique, grave erreur parce que tout le monde n’a pas les mêmes capacités de lecture … défilement trop rapide vous perdez le visiteur, trop lent le visiteur s’ennuie.

Regardez ici   http://shouldiuseacarousel.com/  vous allez rapidement comprendre.

L’autre raison, l’affichage sur mobile compliqué à gérer … l’idéal sera de désactiver le slider sur mobile.

Autre problème, les plugins pour réaliser un slider sont lourd, certain mal codé (vous le verrez nettement avec P3). Optimiser cela est un calvaire parce que dès que vous gagnez quelques millisecondes d’un côté (avec la compression d’image par exemple) vous les perdez de l’autre.  On peut avoir affaire à des astuces en floutant les fonds (backgrounds) par exemple, ce qui permet de descendre énormément dans la compression, faire appel à des gifs etc. ..

Quelques plugins pas mal ou alternatives pour faire des sliders

Plugins WordPress par ordre de rapidité :

Nivo slider

Soliloquy

Meta-slider

Meta slider étant dans sa version pro plus avantageux rapport qualité-prix.

Faire comme ce site c’est-à-dire un site entièrement en slider « Felix&Paul »   5.6 s à l’affichage pour un poids énorme de 18.4 Mb score D & C sur Gtmetrix –  Score Google page speed de 20 en mobile et  71 en Ordinateur  ce qui n’est pas si mal ….

Copier le site stripe  pour faire un appel à l’action, c’est de plus en plus courant

Alors si un slider semble être un attrait visuel indéniable, mettre un vidéo en header de page ne serait-elle pas mieux ?

8 Chargez une vidéo en page d’accueil dans WordPress ?

video-page-accueil-optimiser-site

La vidéo c’est attractif et bien plus efficace qu’un slider. C’est actuel car de nos jours qui ne regarde pas de vidéo sur You Tube ?

C’est tentant, de réaliser une vidéo avantageuse pour votre entreprise et la présenter comme premier contact à un visiteur. D’autant plus que le taux de conversion sur une vidéo est bien plus important que sur un slider et proche des 15% (pour rappel chiffre de 1% juste pour cliquer sur le curseur …)

Bien mené et apportant du contenu de valeur, ce sera top si vous respecter la valeur maxi de 20 secondes.

Ce serait tentant aussi de se dire que pour des vidéos de durée plus longue, c’est un moyen très rusé et très efficace d’augmenter la « durée moyenne des sessions » par rapport à google Analytics pour votre référencement.

Mais là sur le coup, très mauvaise idée … parce que même si on peut télécharger et afficher des vidéos assez facilement sur WordPress cela coûte !

Pour faire simple, un vidéo même compressé cela représente beaucoup de données, donc forcément beaucoup de poids. Il est certain que si vous mettez une vidéo, vous allez en mettre plusieurs.

Sur votre serveur cela va prendre « un peu de place » et de bande passante pour sa diffusion. Certain hébergeur n’aime pas ce genre de pratique et n’aime pas qu’on sature leur serveur avec des vidéos …. Forcément, il y a des services pour ça, YouTube, Dailymotion ou encore Viméo le font très bien.

Il sera préférable pour une bonne gestion des ressources de faire appel à ses services pour diffuser des vidéos en grandes quantité.

9 Page d’accueil les derniers articles

L’erreur courant dans ce cas c’est de laisser les réglages de base de WordPress, c.-à-d.- l’affichage complet.  Je vous conseille de régler tout cela sur « extrait »

extrait _optimiser-site

Si vous laissez cela tel quel, pour un réglage sur 10 articles, vos 10 articles s’affichent en entier sur la page d’accueil, ce qui va mettre un peu de temps. De plus personne n’ira ouvrir vos pages d’article puisqu’ils pourront être lu en page d’accueil.

Ne vous étonnez pas d’avoir, dans ce cas un pitoyable score sur google Analytics car vous avez un faible taux de page vue, de plus vous risquez d’être aussi sanctionné pour du « duplicate content »

Votre contenu étant présent à deux endroits différents et complétement identique.

base-donnees-optimisation-site

10 L’indispensable optimisation de votre base de données

La base de données WordPress c’est le cerveau de votre site, l’endroit où tout votre contenu est stocké. Chaque accès à votre site nécessite un accès à la base de données (BDD) pour voir votre site. Pour cette raison, si votre base de données est lente, le reste de votre site l’est également.

C’est quoi ?

C’est une série de fichier (appelé table) qui gère tout sur votre site

Quelques exemples

Wp_comments gère les commentaires

Wp_users , les utilisateurs

Wp_posts, les articles

Etc ….

Malheureusement, cette fonction inséparable de WordPress à tendance à prendre du poids si on ne la surveille pas car elle a besoin d’un entretien régulier pour garder ses performances.

Elle s’alourdit de données mortes et inutiles qui ne font que ralentir le site au fil du temps.

Seule hic, c’est l’opération la plus négligé sur WordPress, tant que cela fonctionne, on l’oublie, on la délaisse … Pourtant sans cette BDD, WordPress n’est rien et ne fonctionne pas, elle est d’une importance capitale !

Son optimisation et son nettoyage régulier peuvent non seulement vous faire gagner en vitesse d’affichage (et tout ce qui en découle) mais aussi en confort d’utilisation.

Si vous faites des sauvegardes régulières vous allez comprendre rapidement l’intérêt d’alléger régulièrement votre BDD en voyant celle-ci prendre du poids régulièrement.

Bref, vous n’imaginez pas tous ce que conserve cette base

Vous écrivez un article -sauvegarde post révision- vous revenez deux jours après et modifier une ligne -sauvegarde post révision- modifier l’intitulé d’une images 2 heures après -sauvegarde post révision – quelques soit l’opération que vous faites, quelle concerne une page, un article, un plugin, un thème, un commentaire … une sauvegarde-modification de tables est faites …

De plus si vous êtes fan de plugin et coutumier pour les essayer, sachez qu’une désactivation et une désinstallation ne suffit pas pour effacer toute trace de ces plugins.

sauvegarde-optimiser-site

L’opération que l’on s’apprête à faire ici, est inclus dans certain plugin de cache. Il faudra donc veillez si vous installer un de ces plugins à peser le pour et le contre pour savoir s’il est utile de le conserver ou pas. Tout ceci pour gagner de précieuse ms.

DANS TOUS LES CAS VEILLEZ A FAIRE ABSOLUMENT UNE SAUVEGARDE DE LA BASE DE DONNEES

Comme je me dis que vous êtes novice ou un peu frileux à l’idée de toucher à votre BDD, vous pouvez le faire avec un des plugins suivants.

WP-Optimize , avec + d’1 M de téléchargement c’est pour ainsi dire le chouchou en matière de nettoyage a de BDD. Vous cochez quelques case (suppression des révisions d’article, commentaires, corbeille, transients= données transitoires, données superflus) et en un clic votre BDD est nettoyé.

WP sweep   simple et efficace

WP-DBManager  idem que Wp-optimize très utilisé… mais avec quelques petites fonctionnalités supplémentaire (réparation de table corrompue, suppression de table entière etc ..) faites attention cependant car devant tant de possibilités on se retrouve vite à faire n’importe quoi !

WP Clean Up Optimizer  le plus basique , fait le job

Voilà pour les plugins, mais encore une fois  DANS TOUS LES CAS VEILLEZ A FAIRE ABSOLUMENT UNE SAUVEGARDE DE LA BASE DE DONNEES

Si vous voulez faire cela de manière manuel vous avez deux excellents articles ici « Nettoyage manuel de la Base de données » et  « Optimiser la base de données après la suppression des révisions »

Ici il faudra passer par phpMyAdmin qui est le gestionnaire de Base de données, si votre hébergement ne vous donne pas accès à ce logiciel, inquiétez-vous ! Parce que c’est un peu comme mettre la poussière sous le tapis !

Vous pouvez ajouter les morceaux de code suivant à votre fichier wp-config.php:

Pour limiter le nombre de révision conservé x= le nombre de révisions, pour désactiver complétement on remplacera x par « false »)

define (‘WP_POST_REVISIONS’, x);

Effacer définitivement les fichiers déplacés en corbeille (par défaut WordPress efface automatiquement tous les 30 jours ou oublie de la faire … le nombre indique 3 jours)

define ('EMPTY_TRASH_DAYS', 3);

WPDBSpringClean  Très utile pour enlever les tables obsolètes qui ne servent plus à rien. Aucun danger, elle ne supprime que les table des plugins désinstallés.

Veillez également à gérer les spams qui peuvent être une plaie pour la BDD  (installé Akismet )

diminuer-demande-serveur_alleger_optimiser-blog

11 Diminuer les demandes de serveur

Les demandes de serveur se produisent à chaque fois que le navigateur demande de télécharger quelque chose à partir du serveur. Cela peut être une image, une feuille de style ou tout autre fichier. Naturellement, moins il y en a plus votre site Web est rapide.

Il existe de nombreuses façons de réduire les demandes du serveur, gardez donc à l’esprit que moins il y a de requêtes mieux ça vaut. 

Pour exemple dans Gtmetrix c’est indiqué ici

nombre de requetes_optimiser-site

Par exemple, vous pouvez limiter le nombre d’articles appelé en diminuant le nombre de publications à afficher sur votre page de blog. Rappelez-vous dans l’option  Paramètres> Lecture .

L’idéal serait de faire uniquement les appels nécessaires pour afficher le contenu que le visiteur demande. Or cela n’est pas le cas, beaucoup de requête inutile se font sans que cela ne serve vraiment, certaines bloquant et retardant le rendu … c’est le cas aussi pour des plugins juste désactivés qui continue à travailler en « sous-marin »

Pour ce faire on peut se servir de wp-asset clean up  qui est fort en la matière.(J’ai entendu parlé aussi de ‘Asets Manager”)

Plugin Organizer   

Il détecte le strict nécessaire à utiliser pour afficher votre page d’accueil, un article etc. …Inutile en effet de faire fonctionner CF7 partout sur votre site, alors qu’il ne sert qu’à votre page de contact. Il empêchera donc le chargement de script, de feuille de style, ect nuisible à la marche rapide de votre site.

Combiner et minifier pour plus d’efficacité

Comme vous l’aurez compris WordPress est une usine à gaz au fond.

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que dans le processus de chargement pour afficher une page, tout se fait de manière séquentielle… On commence par le Header (entête), vient ensuite le corps de la page puis le footer (pied de page). Tous cela serait simple si malheureusement, on ne devait pas faire appel à des fichiers JavaScript (ou autres comme les images, les CSS…etc.) ce qui prends du temps à charger.

Tant que le fichier n’est pas fini de charger on ne peut pas passer au suivant, ce qui bloque les autres éléments à charger derrière.

L’idéal sera donc de combiner (regrouper) plusieurs fichiers de même nature en un seul pour n’avoir qu’un seul accès.

Et ensuite faire ce qu’on appelle « minifier » et faire un grand nettoyage.

grand-nettoyage-optimisation-site

Ce grand nettoyage s’effectue en débarrassant le fichier de toutes les choses inutiles que la machine ne voit pas … Ce sont tous les caractères inutiles, les commentaires de développement de script, la mise en forme, les espaces blancs, etc. … bref on ne garde que le code nécessaire à la machine.

Non seulement la combinaison réduit les requêtes à une seule et unique demande mais la minification elle réduit le poids de la requête, c’est tout bénéfice et c’est ce qu’on demande !

Un autre plugin pour ça ?  Bien sûr il y en a tant !

« Autoptimize » le fait très bien 

Mais vous allez voir dans la partie suivante que d’autre plugin ajoute cela à leur panoplie de fonctionnalités aussi

Si c’était aussi simple que ça tout le monde le ferait (d’ailleurs tout le monde le fait en fait) mais les résultats sont bofbof … pourquoi ? 

Parce qu’ici à chaque fois vous appelez toujours le fichier en entier, si vous avez beaucoup de plugin d’installé cela risque de prendre un peu de temps.

Ici il n’y a pas deux poids deux mesures, il faut des compétences et il y a une limite à l’utilisation de tutoriel. La compression de ses fichiers peut perturber l’affichage de votre site. (à défaut de perturbation on pourra différer l’appel dans le footer via par exemple « Footer Javascript)

APPARTÉ

anoter-optimiser-site

A ce stade, et si vous êtes encore là à me lire vous comprenez que l’optimisation de site n’est pas si simple. Elle demande pas mal d’énergie, de temps et à un certain stade des compétences. Bien souvent toutes ses pratiques devraient être faite à la base, dès la mise en production du site.

Ici il faut déterminer avant tout ce qu’on veut atteindre et surtout être conscient de quelle base on part.

Pour imager, il est plus simple de partir d’un site qui n’a jamais été optimiser et lui faire gagner quelques précieuses secondes et ainsi obtenir une vitesse d’affichage honorable.

Il sera plus compliqué d’arriver derrière un propriétaire de site qui a voulu faire ça seule (ou plusieurs prestataires embauchés pour cela mais pas très bons) et viser un affichage de moins de 3 s. Ce sera d’autant long a faire si le site st ancien et avec beaucoup de contenu.

Là on se retrouve souvent avec un site qui a végété aussi bien au niveau de la vitesse que de la sécurité, ce n’est pas un reproche. C’est la constatation de quelques années de pratique, on ne peut pas en effet être au four et au moulin !

Vous être entrepreneur, vous avez une entreprise à gérer, si en plus vous devez vous occupez de la gestion technique de votre site, vous n’allez pas dormir beaucoup !

Comme on dit chacun son métier et chacun sa place … Si ici je fais cet aparté, c’est qu’en voulant faire cela seul, vous gâcher du temps (vous n’en avez pas forcément, le temps c’est de l’argent)

Vous n’avez pas forcément envie de le faire, vous allez vous pencher dessus parce que vous avez compris que ne pas optimisez la vitesse de votre site allait vous porter préjudice dans les mois à venir (si ce n’est pas déjà engagé)

enorrme-risque-oulier-optimiser-site

Vous prenez un énorme risque, celui de faire une mauvaise manip et de planter votre site ! Là ce sera la cata soit vous perdrez un temps fou pour tout remettre en ligne, soit c’est la panique et vous devrez prendre un prestataire pour réparer.

Epineux … Vous aurez de la chance ou pas …. Vous tombez sur un prestataire sympa qui en moins d’une heure trouve votre erreur ou vous réinstalle une sauvegarde

OU bien vous tomber sur un prestataire qui se gavera parce qu’il sait que vous ne pouvez pas faire autrement …  

Ce n’est que mon avis, mais dans ce cas il est bien utile d’avoir un prestataire sur qui compter … Pour l’optimisation mieux faire appel à un prestataire qui vous suit et assez une certaine gestion de votre site.

Se priver de cela, si vous n’êtes pas technique, c’est prendre des risques

alleger-poids-image

12 Optimisez/Alléger le poids de ses images ou bien différer !

Vous avez opté pour un site très visuel, vous avez enrichi votre contenu avec des image alors vous connaissez forcément la problématique du poids des photos !

Tout le monde en parle en processus N°1 à faire et c’est bien vrai car c’est un des principaux défauts pour une site escargot !

Agrémenter votre texte avec une (ou des) photo(s) de qualité sur un site web, c’est bien joli mais pour éviter que votre site ne rame, vous devez correctement optimiser vos photos pour le web en allégeant leur poids avant publication. Et la raison de cette compression est assez simple : plus vous intégrez des images sur votre site, plus celui-ci sera chargé. Je veux dire par là que plus on charge la mule plus elle a du mal à avancer !

Par exemple, chez un client, j’ai déjà vue une page d’accueil de plus de 15 Mo ce qui est ENORME et complément inconcevable aujourd’hui, deviné quoi c’est une agence qui a fait ça !

Pour le professionnel de l’image il sera aisé de faire appel à un logiciel de traitement photo. Par exemple dans Photoshop, il existe l’option Enregistrer pour le Web pour y parvenir. (D’autre logiciel tel que Gimp qui est un logiciel open source le fait très bien aussi) et descendre sous la barre catégorique des 100 ko.

On ne peut pas, désolé si vous faite comme cela mais c’est « tout faux », prendre une photo et la mettre sur votre site directement !

C’est certes très rapide et productif parce que cela demande peu de temps mais c’est contre-productif à long terme pour votre site qui va ramer. Avoir une base de données ultra lourde et votre site restera au fin fond du web.

Ceci n’est pas aisé en raison de la taille des images. En effet, plus c’est grand, plus c’est lourd et alléger dégrade la qualité de la photo.

Alors quoi faire ?  Il faudra ruser et changer de format au profit d’un format plus léger. On passe souvent du png au jpg et vice versa.

Soyez conscient qu’il existe d’autres format mais je ne veux vous embrouiller l’esprit avec ça -oubliez le Bpm et les gifs.

Adaptez donc l’image à votre site en choisissant la bonne taille, c’est en effet inutile d’envoyer une image de plus de 4000pixels de large sur un site 1020 px est suffisant.

Alléger ensuite …

Voilà des services qui font le job assez bien dont les plus connus :

Compressor.io  

compressor-io_optimiser-site

Jusqu’à 90% de gain avec des fichier en  PNG, JPG, SVG et  les GIFS

Image Recycle  C’est un outil gratuit, facile à prendre en main pour optimiser vos images sous formats JPEG, PNG, GIF (les PDF aussi).

image recycle_optimiser-site

Une version payante existe pour des besoins importants de téléchargement et d’optimisation d’images (de 10.000 à 100.000) mais vous pouvez l’utiliser gratuitement au quotidien. Cerise sur le gâteau vous pouvez rentrer l’url de votre site pour obtenir un rapport sur l’état de compression de vos images.

Il existe aussi un plugin WordPress ici https://www.imagerecycle.com/cms/wordpress

Tinypng

tiny_alleger-site-web

Très efficace mais limité à 20 images

Jpeg.io    

Traite de nombreux formats : JPG, PNG, GIF, SVG, BMP, EPS, PSD, TIFF ainsi que le rare WEBP. Très facile d’utilisation, télécharger ou glisser-déposer votre image depuis votre ordinateur.

Moins connu

Dans le même genre Optimole 

Dans un autre genre  Imageroptim, payant, assure l’affichage rapide de l’image avec un rendu progressif. L’image peut être affiché avec seulement 15 % des infos de l’image.

Squoosh   qui est l’outil de Google pour optimiser les images …. J’aime assez parce que l’on peut vraiment jouer sur pas mal de paramètres … redoutable d’efficacité au même titre que Caesium (voir plus loin)

squoosch_optimiser-site

En exemple ci-dessus ce qu’on ne voudra surtout pas obtenir comme résultat. Une image ultra légère mais pixelisé qui est trop compressé. Il faudra trouver le compromis idéal.

Mais là ce greffe un autre problème, comment faire lorsque vous avez un site qui a plusieurs mois ou années d’existence et plusieurs milliers de photo ? 

Comment faire lorsque votre bibliothèque de médias compte plusieurs milliers d’images ?  

Le faire en automatique via un plugin, pour ne citer qu’eux

Short Pixel 

Imagify 

kraken

Pour tous ces plugins vous avez droit à la version d’essai et bridé. Pour avoir accès à toutes les options et effectuer de l’allégement en quantité vous devrez payer. Forcément, il y a un marché celui de l’optimisation des images pour le web. Toutes sont très efficace.

Wp smushit n’as pas vraiment retenu mon attention en raison de résultats trop aléatoire.

Pour ma part, j’utilise un logiciel sur PC appelé CAESIUM téléchargeable ici  https://www.clubic.com/telecharger-fiche340274-caesium.html

Vous pouvez traiter par lot sans problème et descende à 90% de gain. Vous pouvez prévisualiser l’avant-après. Pratique !

Pour les flemmards et paresseux !

Différer l’affichage, plutôt que d’afficher la photo après l’avoir chargé intégralement pourquoi ne pas l’afficher flouté puis ensuite au fur et à mesure de l’avancé du chargement. Pour rappel 15% des données de la photo suffise pour en afficher le principal.

Le report du chargement est une pratique que Google cautionne à 100% afin d’optimiser l’expérience utilisateur.(confère  « Chargement d’images et de vidéos paresseux » 

medium differe affichage_optimiser-site

Le Lazy loading (c’est comme ça qu’on l’appelle) est une solution simple et efficace pour celui qui ne veut toucher à rien (c’est une méthode un peu bourrin fait comme ça, parce qu’il faudrait optimiser avant tout de même). En fait, on chargera uniquement l’image s’il elle est vue, lors que l’on scrolle dessus.

Il existe de nombreux plugin qui font cela à base de LazyLoad (cliquez sur le lien)

Petite cerise sur le gâteau beaucoup de ces plugins fonctionnent aussi pour les vidéos

Ce qu’il faut garder en mémoire

anoter-optimiser-site

« Une image vaut mille mots » c’est tellement vrai en matière de persuasion. Une image donne du poids, une ambiance à un article, un popup, une bannière, etc. …elle intensifie une idée ….

Sous-estimé son impact dans une stratégie de marketing est une erreur au même titre que la notion de vitesse de page qui est très importante pour votre référencement.

Les images représentent aujourd’hui environ 3/4 du poids des pages (en 2018 c’était 21%). Pour cette raison, la bibliothèque d’image est un outsider de choix pour l’optimisation. Plus vos images sont petites, plus elles se chargent rapidement.

Préférez un service extérieur à WordPress pour compressez-alléger vos images plutôt que faire appel à votre serveur (le mieux étant de la faire immédiatement)

extra-bonus

BONUS par ce que personne ne le fait !

On pense souvent à nettoyer les plugins en trop, nettoyer la base de données, etc. … mais ce à quoi on ne pense jamais ce sont les images inutilisées. Celles que l’on a malheureusement oublié d’enlever, celles avec qui on a fait des essais. Il est facile avec le temps d’avoir une accumulation d’images qui vont perturber le fonctionnement de la base de données à long terme.

Cela alourdit la BDD et nécessite absolument un nettoyage de la banque de média.

Pour tous les sites WordPress, semaines après semaine, ce sont plusieurs milliers d’image qui s’accumulent. Sauf si vous avez un excellent hébergement c’est votre BDD qui va montrer des signes de faiblesse, ralentir et finalement épuiser les ressources de votre site.

Impensable à faire à la main, ce tri est a faire avec vous savez quoi …. Encore un plugin. Utilisez Media cleaner qui est un plugin qui trouvera et supprimera les fichiers multimédias inutilisés sur vos pages ou publications.

Pensez à le supprimer une fois l’opération réalisé.

mise-cache-opti-site

13. Activer la mise en cache pour réduire le nombre de demandes traités par votre site

Cette technique créée un « fichier HTML simple » pour chaque adresse URL afin d’éviter que les pages dynamiques ne soient renvoyées à chaque fois que la même adresse URL est demandée. Autrement dit, les pages dynamiques sont analysées comme un document HTML statique et enregistrées sur le serveur web. Le temps de chargement pour cette page peut alors être largement réduit.

Cependant, qui peut le plus peut le moins ! Sur certain site très dynamique c’est plus compliqué voire impossible … Pour les sites d’adhésion, les sites E-Commerce par exemple, dans certain cas on doit exclure certaines pages du cache sous peine par exemple de ne pas afficher le panier correctement. Les plugins de flux, genre twitter, peuvent poser problème aussi. C’est ce qu’on appelle le contenu « non cachable »

La mise en cache, c’est la mémoire à court terme de votre site ce qui signifie enregistrer une version HTML finie de vos pages sur le serveur pour l’envoyer aux visiteurs le plus rapidement possible. De cette façon, ils n’ont pas à le générer à partir de zéro et à chaque fois. Dès qu’une page est appelé pour la première fois, une page est généré automatique pour être servi au prochain appel.

Cela peut faire gagner un temps précieux car il réduit la quantité de communication avec le serveur.

Il existe plusieurs plugins, les plus populaires étant WP Super Cache, WP Rocket et W3 Total Cache. Quelle que soit l’option que vous choisissez, elle contribuera grandement à optimiser la vitesse de votre site.

WP Speed ​​of Light  un plugin tout en un qui regroupe beaucoup d’options dont je parle dans ce pdf.       

Attention cependant parce que certains plugins ont tendance à fonctionner un certain temps sans problème, son perturbé certaine mise à jour ou installation de nouveau plugin, plante le site. GARDEZ précieusement une copie de sauvegarde de votre site avant chaque grosse modification ou installation !

Vous aurez aussi la possibilité de mettre en cache coté serveur

Gzip-opti-serveur

14 Activez la compression Gzip

La compression Gzip est dans la même veine que la mise en cache. Cela fonctionne de la même manière que la création d’un fichier zip sur votre ordinateur, juste que cela se produit sur votre serveur (qui est un autre ordinateur). La compression conduit à des fichiers plus petits, qui sont plus rapides à télécharger et rendent ainsi votre site plus rapide.

Certains plugins mentionnés précédemment vous proposeront de le faire.

Vous pouvez également activer la compression manuellement en affichant le code suivant à l’intérieur de votre  .htaccess dans le répertoire racine de votre site Web.

Le code est ici sur Gtmetrix  

Si vous êtes curieux voici un article qui recense une partie de tout ce qu’on peut indiquer dans un htaccess    « Htaccess performance et temps de chargement » 

(Dans l’article vous avez un modèle de htaccess, à ne pas utiliser sans aménagement si vous avez déjà un site actif depuis un certain temps ! Pensez à faire une copie de l’ancien)

15 Distribuer votre contenu d’ailleurs

Diffuser son site de partout dans le monde-optimise votre site web
Diffuser son site de partout dans le monde-optimise votre site web

Un CDN peut être une solution si vous n’avez pas d’autre choix d’hébergement.

Il faut comprendre ici que si vous avez un trafic qui émane de plusieurs pays différents, ce sera le moyen idéal pour diffuser de manière optimal votre contenu.

Un internaute français aura un accès rapide à votre site tandis qu’un internaute Canadien mettra plus de temps pour voir votre site, la distance étant bien plus grande, la logique veut que cela mette plus de temps.

J’ai déjà mentionné que l’emplacement peut faire une grande différence dans la vitesse à laquelle un utilisateur peut télécharger les fichiers de votre site. 

cdn_optimiser

Source image

Il y a donc une solution presque « Magique » à cela avec les réseaux de diffusion de contenu (dans le cas présent CDN en anglais “Content Delivery Network) qui atténuent ce problème en plaçant les fichiers de sites Web statiques dans un réseau de serveur proxy répartie dans le monde. Ensuite, chaque fois que quelqu’un demande à voir votre site, il le recevra de l’emplacement le plus proche. Merveille de la technologie c’est assez efficace

cdn-diffusion-relais-cloud-site-optimisation

De plus, et cela n’est pas négligeable, chaque serveur ayant une copie de votre site cela augmente la sécurité et le rends plus résistant aux pannes. Pour le trafic élevé chaque serveur se partageant la charge. 

Cloudflare est le plus réputé aujourd’hui car avec une configuration minimale reste efficace.

Il existe plusieurs options telles que MaxCDN et Amazon Cloudfront . Cloudflare propose même un forfait personnel gratuit. 

N’envisagez pas CDN photo et ou Jetpack  c’est rarement léger à utiliser.

Cependant cela n’a pas de réel intérêt si vous n’avez pas de trafic hors de France, mieux vaudra adapté son hébergement comme ci-dessous et surclasser wp-rocket !

16 Adaptez son hébergement

A défaut de CDN on peut aussi faire évoluer son hébergement, vers une solution plus musclé style LITESPEED -LSCACHE

Regardez !

solution-planethoster-littlespeed-LScache_optimise-site

17 AMP le vilain petit canard ?

vilain-canard-AMP

Lancé par google en 2015, Google AMP (Accelerated Mobile Pages Project) s’appuie sur une technologie web existante pour délivrer des pages légères.

Voici les directives de Google pour le mettre en place « AMP Website Guide et tutoriel »  recherche Google et un petit avis tranché « Pages mobiles accélérées AMP Google : l’avenir de vos pages mobiles » 

Je ne suis pas fan parce que la majorité des sites sont des sites de moyenne taille, il me semble plus judicieux de travaille sur un vrai site mobile, offrant de vraies fonctionnalités.

Besoin de vitesse, si on doit retenir une chose …

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous avez le cerveau certainement embué … c’est assez technique et il y a pas mal de chose à faire.

Votre site c’est comme une Lamborghini, bien entretenu et réglé c’est une voiture de sport à tomber ! 

Tout comme cette voiture, sous-estimer l’importance de garder votre site web en parfait état est une erreur qui peut coûter cher à votre entreprise.

Parce que si aujourd’hui vous ne percevez rien de visible ou de très significatif, demain vous comprendrez (trop tardivement) que vos concurrents eux ont agi et se sont mis aux normes.

En appliquant toutes ces méthodes votre site fonctionnera mieux, rendra vos utilisateurs heureux et votre entreprise plus prospère.

astuces_optimiser

Astuces, d’autres causes de ralentissement

Redirections 301

Si possible, n’utilise pas de redirections 301. Surtout, ne dirigez pas une redirection 301 vers une autre redirection 301 (et ainsi de suite). Une redirection 301 force le navigateur web à accéder à une nouvelle adresse URL. Sur cette nouvelle adresse URL, le navigateur doit encore attendre que la requête HTTP soit reçue. En plus, le Google-Bot ne suit que trois redirections.

Hotlinking

Quel que soit le contenu que vous allez créer sur votre site WordPress, si ce contenu génère du trafic tôt ou tard il sera “volé”. Comprenez que le texte sera copier-coller, ainsi que les images.

Dans ce cas, les sites “profiteurs” risquent aussi de copier les liens de vos images sans les modifier afin de les afficher directement à partir de votre site. En terme technique cela veut dire qu’ils volent aussi votre bande passante et feront ralentir votre serveur aussi à chaque accès.

Le Hotlinking (un article ici qui explique plus en détail) évite au site copieur d’installer toutes les images sur son site et ainsi de surcharger sa BDD.

On peut ajouter un morceau de code à votre .htaccess pour éviter cela. C’est sur GeekPress

Clearfy

Ce peut être une solution pour optimiser votre site web et ne faire appel qu’à un seul plugin pour effectuer plusieurs fonction (il y a une cinquantaine)

L’extension est gratuite, je vous conseille de tester avant de procéder à des développements pour gagner du temps sur les aspects techniques.

Elle désactivera toutes vos fonctionnalités WordPress inutilisées.

Pour un réglage rapide activez les paramètres recommandés uniquement. (tout ce qui est en vert ) ce sont en fait beaucoup de petite optimisation mineur qui misent bout à bout peuvent vous permettre de gagner de précieuses millisecondes. N’oubliez pas qu’il est gratuit !

Perfmatters  fait aussi le job en désactivant des plugins là ou il sont inutile .. Nombreuses autres options également.

Tenu à la charge par rapport au trafic

Vous suspectez votre hébergement de ne pas supporter une hausse de trafic, testez -le !

L’outil K6Cloud  anciennement loadImpact v3.0 est fait pour ça

Disponibilité de votre site à travers le monde

Uptrends fait le job 

Le site tout en un

Je ne résiste pas à l’envie de vous indiquer une petite pépite.

Website grader  qui testera votre site sur de nombreux point (performance, mobile, seo, sécurité)

Le dernier mot « Procéder par ordre ! »

Toutes ces recommandations sont pour WordPress mais dans certains cas applicables à d’autres CMS.

Vous devez avoir conscience qu’il y a, à chaque fois un risque car tout cela demande un peu de connaissance. Si vous ne savez pas ce que vous faites, évitez !

Pour faire simple EVITEZ de BIDOUILLER, parce que l’issue fatidique risque d’être le plantage.

Engagez-moi ce sera bien plus simple, et plus rentable pour vous … la tranquillité ça n’a pas vraiment de prix.

Il est bien plus judicieux de diagnostiquer les problèmes rencontrés sur votre site et définir les meilleures actions à entreprendre plutôt que foncer tête baisser sans vraiment savoir ce que vous faites.

Si vous le sentez, si vous pensez être en capacité de le faire, procédez par ordre …

Assurez-vous d’avoir un bon hébergement qui utilise les bonnes technologie … pas celles d’un autre temps.

Tester votre site. Si votre site met 10s à s’afficher il vous reste donc 7 secondes à grapiller pour être dans les faveurs de mister Google !

Ensuite c’est un parcours à faire méthodiquement que je ne peux pas détailler car chaque projet est unique et n’a pas besoin de toutes les fonctions WordPress. 

Pensez à faire des sauvegardes et pensez également à désinstaller chaque plugin inutilisé.

Gardez à l’esprit que votre travail n’est jamais terminé. Il faut être conscient que plus le temps passe, plus google impose des directives. Plus il y a de site, et plus Google va devoir être sélectif, les places en top 3 étant rares …

Il y a donc ceux qui suivrons et ceux qui seront oubliés …

Votre site ne sera jamais trop rapide (surtout la partie mobile) et vos clients ne se plaindrons jamais parce que votre site est trop rapide. Tenez-vous au courant des changement car les technologies évoluent, suivez l’actualité pour voir s’il existe de nouvelles façons d’accélérer votre site ou bien déléguez !

Bonne optimisation et bon courage

franckwylliams-optimiser-site-web

Si vous voulez éviter de prendre le risque de planter votre site, contactez-moi !